Notre tutelle

CNRS

Le Laboratoire

conventionné avec :

en cours de convention avec :

Rechercher





Accueil > Partenariat

Partenariat

publié le , mis à jour le



RESEAUX

Implication dans les pôles de compétitivité

- Le pôle de compétitivité mondial "Aéronautique, Espace et Systèmes Embarqués"

« Aéronautique, Espace et Systèmes Embarqués » est l’un des six pôles de compétitivité mondial labellisé par le gouvernement en juillet 2005. Il est le seul pôle à regrouper deux régions : l’Aquitaine et Midi-pyrénées. « Aerospace Valley » est le premier bassin d’emplois européen dans le domaine de l’aéronautique, de l’espace et des systèmes embarqués (avions civils de plus de 100 places, avions d’affaires haut de gamme, turbines à gaz pour hélicoptères, trains d’atterrissage, etc.). L’objectif premier de ce pôle est de conforter sa position de leader mondial en s’inscrivant dans une dynamique de projets de coopération associant des industriels (grands groupes, PME-PMI), des acteurs de la recherche et de la formation. En Aquitaine, on recense plus de 600 chercheurs, enseignants-chercheurs, ingénieurs et techniciens répartis dans 26 laboratoires de recherche (Université de Bordeaux, CNRS, Université de Pau & Pays de l’Adour) directement impliqués dans des activités de recherche liées à ce pôle. L’ICMCB est l’un des laboratoires majeurs de ce pôle puisqu’il est impliqué dans 10 programmes fédérateurs sur 16 et que l’effectif recherche s’élève à plus de 40 chercheurs, enseignants-chercheurs, ingénieurs et techniciens.

- Le pôle de compétitivité « Route des Lasers »

Le pôle de compétitivité « Route des Lasers » a pour but de développer une véritable filière optique-laser de dimension européenne, permettant la création d’emplois et d’infrastructures pour le développement de la Gironde et de l’Aquitaine. L’ICMCB est impliqué dans trois des cinq thématiques du Pôle à travers 13 projets qui sont pour certains déjà engagés et que le pôle de compétitivité va permettre d’intensifier (14 chercheurs impliqués). Dans la thématique « Composants optiques hautes performances », 9 projets « matériaux » ont été identifiés regroupant la synthèse et la caractérisation de nouveaux matériaux (verres, cristaux, poudres, céramiques).
Dans la thématique « Physique innovante », 3 projets « nano photonique » sont développés qui vont de la recherche de matériaux pour l’enregistrement de données jusqu’à l’étude de nanocomposites et de matériaux mésoporeux.
Dans la thématique « Métrologie et instrumentation avancée », 1 projet « Contrôle et caractérisation » est proposé sur la spectroscopie terahertz appliquée aux couches minces. Ces projets ont pour caractéristique d’être issus de collaborations académiques régionales, nationales et internationales. Il faut également signaler que certains d’entre eux sont également soutenus par diverses institutions ou par des groupes industriels.


Les réseaux d’Excellence

- RS2E : Réseau sur le stockage électrochimique de l’énergie (Groupe 2 "Energie :Matériaux et batteries" impliqué)

- Le réseau d’Excellence ALISTORE (Groupe 2 "Energie :Matériaux et batteries" impliqué)

Le réseau d’excellence ALISTORE (Advanced LIthium energy STORagE system based on the use of nano-powders and nanocomposites electrode/electrolyte) rassemble les compétences de 16 groupes de recherche européens dans le domaine des batteries au lithium, utilisant des nanomatériaux pour créer une nouvelle structure de recherche intégrée qui permettra le partage de connaissance, d’équipements, et de savoir-faire, afin de développer une véritable « école de pensée » qui devrait conduire au développement des batteries au lithium de 3ème génération.

- LIA Laboratoire Franco-Indien (LAFICS)

C’est un Laboratoire international associé (LIA) avec l’Indian Institute of Science-Bangalore, Inde. L’ICMCB est à l’origine de cette création. Aujourd’hui le LAFICS rassemble deux centres en France (ICMCB à Pessac et CRISMAT à Caen) et cinq centres en Inde (SSCU et MRC, IISc, Bangalore ; EMS, IIT, Bombay ; MSRC, ITT, Madras). Quatre domaines de collaboration sont privilégiés : Matériaux liés à l’énergie, Biomatériaux, Nouvelles céramiques, Matériaux moléculaires et Chimie théorique. Deux réunions générales ont déjà eu lieu à Bordeaux puis à Bangalore. Les nombreux échanges de chercheurs et de doctorants ont conduit à une vingtaine de publications communes. Une dizaine de chercheurs de l’ICMCB sont impliqués.

- Le réseau d’Excellence européen EMMI

- COST MP1202 HINT : "Rational design of hybrid organic-inorganic interfaces : the next step towards advanced functional materials" (Coordinatrice : Dr Marie-Helene DELVILLE (ICMCB))

- AMADEus Cluster of excellence - LabEx : clusters of excellence for research, University of Bordeaux. Advanced MAterials by DEsign (Coordinateur : Etienne Duguet)

- LAPHIA Cluster of excellence
Le groupe 3 "Chimie et photonique des matériaux oxydes et fluorures" fait partie intégrante du Centre d’Excellence LaPhIA (IDEX Université de bordeaux).

Participation GDR (Groupement de recherche) et réseaux nationaux

VALORISATION ET TRANSFERT TECHNOLOGIQUE

Ces opérations vont du transfert direct de technologie entre le laboratoire et une entreprise, à la création d’une cellule de transfert et à la création d’entreprises. On peut mentionner les actions suivantes :

  • Création de la cellule de transfert « Fluides Supercritiques et Matériaux » pour répondre aux demandes des entreprises qui souhaitent développer un nouveau procédé ou optimiser un procédé de fabrication.
  • Création de la start up INNOVEOX qui commercialise la technologie oxydation hydrothermale avec laquelle le groupe "Fluides supercritiques" de l’’ICMCB travaille et a licencié des brevets déposés par l’ICMCB.
  • Création de la société Olikrom qui développe les pigments intelligents de demain\nLes pigments OliKrom® diffusés aujourd’hui auprès des industriels sont le résultat d’un savoir-faire acquis et brevetés par l’ICMCB-CNRS. Ces pigments sont issus de la chimie de coordination alliant la solidité reconnue des ions métalliques et la souplesse de la matière organique pour conférer des propriétés thermo-, photo- et piézo-chromes. Leur compétences et leur savoir-faire : - ajuster la température de changement de couleur de -150°C à +150°C avec des applications comme indicateur thermo-chrome de dépassement de seuil de température, - obtenir des matériaux avec une large palette de couleur de l’échelle macroscopique et/ou nanométrique insérables dans diverses matrices polymère, vernis, encre… - induire le changement de couleur réversible et/ou irréversible par un traitement thermique et/ou optique (laser), par un effet de pression.
  • Création de la start-up Argolight. Société aux frontières de la photonique et des sciences des matériaux issue en partie des recherches du groupe 3 de l’ICMCB (Spécialisation dans la modification de matériaux transparents par le traitement de la photonique pour des applications de biosciences).
  • Dispositif de préparation coronaire commercialisé par la société SATELEC du groupe Actéon sous le nom de « Perfect Margin ». Ce développement résulte du transfert au domaine dentaire de l’acquis sur les mécanismes et les matériaux d’usinage pour l’aéronautique.
  • Triplement de la durée de vie des forets utilisés dans l’aéronautique (collaboration Dassault - A2C, Sofimag, LMP, LGM2P). Ce développement résulte de la compréhension des mécanismes d’endommagement.
  • Commercialisation sous le nom de Biocoral+ par la société INOTEB-BIOCORAL d’un substitut osseux à base de corail.
  • Création de la cellule de transfert TOMOMAT pour mettre à la disposition des partenaires industriels des techniques de caractérisation par micro tomographie.



RELATIONS INDUSTRIELLES

- Au titre des collaborations industrielles pérennes, on trouve à la fois des grands groupes (EADS, EDF, STMicroelectronics, Solvay, TOTAL, TOYOTA, AREVA, L’Oréal, THALES, HERAKLES,…) et des PME (ARGOLIGHT, AMPLITUDE, NOVAPACK, INNOVEOX…).

Le transfert vers des TRL ("échelle TRL, en anglais Technology Readiness Level, qui peut se traduire par Niveau de Maturité Technologique") supérieurs à 3 se réalise aussi grâce aux projets communs avec les organismes publics dont c’est une des fonctions principales : ADEME, DGA, CEA.